Qu’est-ce qu’un tunnel de forçage ?


Le tunnel de forçage, aussi appelé tunnel de croissance, est une sorte de mini serre qui permet de récolter les légumes que vous cultivez en ligne dans votre potager un à deux mois plus tôt par rapport au calendrier du jardinier. Il permet de procéder à des semis sous abri et de forcer des légumes tels que radis, petits pois, carottes et salades. Le terme « forcer », pour des légumes, signifie faciliter leur croissance en l’accélérant et faire durer leur culture pour escompter une récolte tardive.

Le tunnel de croissance a l’avantage de protéger vos graines et vos plants des nuisibles ainsi que des intempéries (pluie, froid, gel, grêle). Il les aide à croître au chaud et les fortifie. Veillez tout de même à laisser votre tunnel facilement accessible aux abeilles et autres insectes pollinisateurs afin qu’ils puissent atteindre les fleurs des cultures pour les féconder.

Que planter sous un tunnel de forçage ?

Vous ne pourrez pas forcer tous les fruits et légumes. Il est recommandé d’employer des graines bien spécifiques vendues sous l’appellation « graines hâtives » ou « graines à forcer ». Il existe une variété de tomate appelée Reine des hâtives qui arrive à maturité en moins de deux mois. D’autres légumes d’été ont également des variétés hâtives (aubergine, courgette, poivron, concombre, haricot, melon). Vous trouverez aussi certaines variétés hâtives de radis, de navets, d’oignons, de pommes de terre, de choux et de pois. Enfin, vous trouverez également des salades et des carottes à forcer.

Comment choisir son tunnel de forçage ?

Vous trouverez en jardinerie deux types de tunnel de croissance, tous deux faciles à installer : le tunnel de forçage en plastique rigide, fermé ou non par des embouts d’extrémité, et le tunnel de forçage souple en accordéon. Se pliant et se dépliant à volonté, le modèle télescopique est pratique, mais le modèle rigide résistera davantage aux intempéries. En effet, le tunnel en accordéon donne prise au vent et il faut donc l’ancrer solidement dans le sol. Une fois bien ancré dans le sol, il saura protéger vos cultures avec ses arceaux galvanisés recouverts d’une bâche transparente.


Comment et quand semer sous un tunnel de forçage ?

Vous monterez facilement votre tunnel en assemblant tous ses éléments. Si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pourrez facilement fabriquer vous-même votre tunnel de forçage à partir d’arceaux multi-usage, de clips pour arceaux, d’un voile de forçage et de piquets robustes. Posez alors le tunnel sur vos semis ou vos plants, directement au sol, en plein soleil et à l’abri du vent.

En fonction de la région où vous habitez, les cultures forcées sous tunnel peuvent commencer vers février-mars, après la période des gelées.